Détournons les réseaux sociaux au service de l'éducation !

Comment renforcer le lien professeur-élèves pour favoriser l’engagement et la participation de chacun ? Faut-il utiliser des tablettes et des ordinateurs dont les élèves sont si friands ? Les réseaux sociaux ont-ils leur place à l’école ? Nous pouvons mieux tirer profit des nouveaux moyens de communication qui font aujourd’hui partie de notre quotidien.

Première constatation : Facebook, Youtube et Twitter peuvent être mis au service de l’éducation de plusieurs façons : un groupe privé Facebook pour la classe permet de mettre en place une plateforme commune, de partager des ressources, d’ouvrir un espace de discussion ou d’organiser des réunions de travail. Youtube propose de nombreuses vidéos facilitant l’enseignement avec un ton décalé, un scénario solide et des visuels étonnants pour toutes les matières (Philosophie, Maths, Sciences, Musique…). Avec ses « tweets » limités à 140 caractères, Twitter peut être un bon outil pour stimuler l’esprit de synthèse et travailler la syntaxe de manière ludique.

 

Deuxième constatation : la présence de l’école sur les réseaux sociaux facilite la communication avec les élèves déjà familiers de ces nouvelles formes de dialogue, tout en les sensibilisant au numérique.

 

Certains au sein de la communauté éducative sautent le pas, prenant du temps pendant et en dehors de la classe pour interagir, partager des informations et insuffler une dynamique positive et collaborative.  Stéphanie de Vanssay, référente innovation du ProgEN, a conçu un MOOC* unique en son genre pour maîtriser les subtilités de Twitter, le TwittMOOC. Tour d’horizon.

 

Avec plus de 100 000 tweets et près de 10 000 abonnés sur Twitter, le TwittMOOC propose des défis concrets et des contenus pour accompagner les utilisateurs, jeunes et adultes, dans la maîtrise  du réseau social. Il est collaboratif et ouvert. Il n’impose pas d’être suivi dans un temps donné, et peut être commencé à tout moment.

 

L’enseignement apporté vise à permettre aux utilisateurs de communiquer de façon adéquate en connaissance de cause : à s’exprimer différemment selon que le compte est ouvert au public ou pas, à comprendre la confidentialité de ses informations, à appréhender l’usage qui peut être fait de ce qu’on publie… A ce titre, l’initiative de la ville de Marseille est intéressante : la commune met à disposition des écoles des espaces numériques de travail dans lesquels les élèves peuvent créer un compte et être initiés au web en toute sécurité. Les professeurs modèrent les forums et messageries des élèves, et les parents ont une meilleure visibilité sur l’initiation à la communication sur Internet de leurs enfants. 

Interdire une pratique courante telle que la navigation sur Internet n’est pas la solution aux problèmes si souvent cités que sont le cyber-harcèlement, la pédophilie, ou encore les « arnaques en ligne ». Plutôt que de stigmatiser l’Internet, ce TwittMOOC fait le pari d’éduquer aux usages responsables d’Internet. Mieux informés, nous pouvons alors bénéficier du meilleur que l’Internet peut offrir : ouverture au monde, échanges avec des professionnels, nouvelles opportunités de carrière ou encore partage de connaissances.

 

*MOOC : littéralement "Massive Open Online Courses » soit « formation en ligne massive ouverte à tous »

Découvrez le TwittMOOC

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com