Cap sur le codage et l’algorithmique avec France IOI

A l’occasion de la publication d’une série d’exercices de programmation conçus par ProgEN et l’Association France IOI, nous avons échangé avec Mathias Hiron, Président de l’association. Acteur de la formation des jeunes à l’algorithmique et à la programmation, France IOI propose des exercices d’entrainement en libre accès et organise de nombreux concours ouverts aux élèves du primaire et du secondaire.

 

En seulement 12 ans, l’association France IOI est devenu un acteur phare de l’éducation des jeunes aux codes et à l’informatique. Pouvez-vous nous raconter le parcours de l’association ?

 

Initialement, France IOI a été créée afin de sélectionner et préparer l’équipe de France aux Olympiades Internationales d’Informatique. Rapidement nous avons constaté qu’une préparation intensive n’était pas suffisante et qu’un entraînement de fond était nécessaire : nous avons alors créé et mis en ligne des cours et des exercices.

 

Les résultats des candidats aux Olympiades progressant, nous nous sommes peu à peu ouvert à un nouveau public : les plus jeunes et ceux qui n’ont pas d’appétence particulière pour l’informatique. En 2011, nous avons lancé avec INRIA et l’ENS Paris Saclay le concours Castor Informatique, pour initier les jeunes aux sciences du numérique. De 45 000 participants en 2011, nous sommes passés à 475 000 participants en 2016 !

Dans la continuité du concours Castor, nous avons créé deux nouveaux concours : le concours de programmation et algorithmique Algoréa et en partenariat avec l’association Animath, le concours de cryptanalyse Alkindi.

 

Aujourd’hui, quels sont les objectifs de l’association ?

 

France IOI poursuit trois grands objectifs :

  • Construire de nouveaux parcours d’initiation à la programmation et aux algorithmes adaptés aux plus jeunes ;

  • Utiliser les possibilités offertes par le numérique pour améliorer l’enseignement en développant les outils numériques permettent d’apprendre de manière plus ludique, à son propre rythme, et en s’aidant les uns les autres ;

  • Aider les enseignants par la mise à disposition d’un ensemble complet de cours et d’exercices sur ces sujets, et leur permettre de construire leurs propres parcours. Depuis quelques années, les ressources foisonnent sur Internet et les enseignants ont besoin d’une plateforme claire et fiable avec des ressources cohérentes entre elles qu’ils peuvent s’approprier.

 

Comment France IOI initie-t-elle les élèves aux codes et aux algorithmes ?

 

Notre apprentissage est basé sur la pratique : l’élève doit résoudre des problèmes, retrouver lui-même des algorithmes, et, au fur et à mesure de l’exercice, des notions lui sont transmises. Les exercices en ligne permettent d’avoir immédiatement accès à une correction, ce qui donne à l’élève une très forte autonomie.

Il y a donc une inversion par rapport à une méthode d’enseignement plus traditionnelle qui consiste à transmettre des connaissances puis à les appliquer.

 

Quel est l’intérêt d’initier les élèves au codage et à l’algorithmique ?

 

Au-delà de la compétence en elle-même, la pratique de la programmation et de l’algorithmique permet de développer une nouvelle façon de réfléchir ; elle permet aussi de pratiquer la logique et la rigueur, l’ordinateur ne laissant que peu de place à l’erreur.

 

La pratique de la programmation a le gros avantage de faire appel à très peu de connaissances, et de se baser avant tout sur la réflexion. Des élèves qui, suite à des difficultés au cours de leur scolarité, ont accumulé des lacunes dans divers domaines comme le français ou les mathématiques, peuvent ainsi trouver dans l’apprentissage de la programmation une nouvelle chance de partir de zéro, et se découvrent souvent des capacités qu’ils n’imaginaient plus, tout en surprenant leurs enseignants. Ce nouveau démarrage leur redonne confiance en eux et leur permet de retrouver le plaisir d’apprendre, y compris dans les autres matières.

 

Enfin, l’initiation à la programmation ouvre pour les élèves une voie sans limites pour exprimer leur créativité, donner vie à leurs idées.

 

Pourquoi France IOI s’intéresse-t-elle à la vie privée sur internet ?

 

L’un des principaux dangers de la diffusion d’informations personnelles sur internet, vient du fait que des algorithmes sont capables d’accéder à ces informations et de les exploiter dès qu’elles leur sont accessibles. Ces algorithmes peuvent ensuite les recouper avec d’autres informations, et accumuler progressivement des détails de la vie d’une personne qui peuvent plus tard être exploités à ses dépens. D’un autre côté, les algorithmes sont également au cœur des solutions pour la protection des informations personnelles.

 

Lorsque nous organisons nos concours auxquels participent plus d’un demi-million de jeunes français, nous enregistrons et conservons pendant une durée limitée, des données sur leur participation. La protection de ces données est l’une de nos priorités. La question de la vie privée sur internet fait donc partie de notre quotidien, comme elle fait partie du quotidien de nombreux informaticiens qui ont la responsabilité des données qui leur sont confiées.

 

Une sensibilisation à la vie privée sur Internet nous paraissait donc essentielle.  Bien que cette thématique ait déjà été abordée dans le concours Castor, nous souhaitions renforcer notre implication à travers des exercices de programmation et d’algorithmes signés France IOI et ProgEN.

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com