L'édito de Sébastien Barbati

Président de la Section MGEN du Doubs, Sébastien Barbati revient sur les ateliers des 22 et 23 mars qui se sont tenus à Besançon sur le sujet des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui au cœur des préoccupations de la communauté éducative, de nos jeunes et de leurs familles. Quelles limites, quels usages, quelle vigilance faut-il avoir lorsqu’on commence à y prendre la parole ? La Section départementale MGEN du Doubs a choisi de consacrer deux journées à ce sujet qui reste d’actualité.

Un atelier a été organisé le 22 mars au lycée Pergaud, réunissant des Référents innovation, des membres du comité de section et certains membres du groupe « Cyber Citoyens responsables ». L'après-midi, les participants ont co-construit la séance pédagogique du lendemain matin dans le même établissement auprès de délégués de classe du niveau

première. Nous avons abordé plusieurs thématiques : le cyber-harcèlement, la création de start-up, les données numériques ou encore à l'attirance des écrans. Les résultats des réflexions ont été présentés sous forme théâtrale.

Une autre intervention a pu avoir lieu le 23 mars. L’équipe du ProgEN est intervenue auprès d’élèves du Conseil à la Vie Lycéenne du lycée Pergaud concernant leur projet « d'élèves sentinelles » pour prévenir les situations de harcèlement et de cyber-harcèlement.

De l’avis des participants, lycéens comme adultes, les débats ont été riches et fructueux. Certaines personnes présentes lors des ateliers s’investissent sur ces sujets à nos côtés depuis plusieurs années. Nous nous mobilisons sur ces thèmes depuis le colloque de l’Union Régionale de Bourgogne-Franche Comté de la Mutualité Française (FNMF), il y a deux ans, autour des jeux vidéo. C’est à cette occasion que nous avons décidé de constituer un groupe Cyber Citoyens responsables. Initiative conjointe du Centre pour l’Education aux Media et à l’Information (CLEMI), de la Délégation Académique pour le Numérique Éducatif de l’Académie de Besançon (DANE), de l’association Canopé, du Pôle de compétences en éducation pour la santé de Franche-Comté (IREPS), des éducateurs de la ville de Besançon, de la gendarmerie et de la Mutualité Française, ce groupe continue de se réunir régulièrement.

On constate donc une convergence des acteurs concernés par l’éducation numérique, que ce soit au niveau national comme sur les territoires, et, par conséquent, la nécessité de l’approche collaborative qu’imposent progressivement ces questions.

Il existe encore de nombreux sujets sur lesquels nous pouvons avancer ensemble, qu’ils concernent l’information ou la sensibilisation aux risques liés à l’Internet, comme la création de contenus pédagogiques.

Vous découvrirez justement dans ce numéro une initiative inspirante née d’un des Référents Innovation du programme, Alain Guile, qui a eu l’idée de créer des vidéos avec ses élèves sur les bonnes pratiques à adopter sur Internet.

 

Le numérique était aussi à l’honneur à Paris au mois de mars, avec la première édition du Carnaval Numérique, dont le groupe MGEN était partenaire. La directrice de l’événement a répondu aux questions de l’équipe de rédaction du « 3 minutes ». Vous trouverez aussi dans ce numéro une interview de Candice van Lancker et Miguel Toquet de l’association DecliccS, acteurs engagés du Programme Education Numérique et aide précieuse pour plusieurs de nos Référents en région.

 

Très bonne lecture,

Sébastien Barbati (Président de la section MGEN 25).

Programme de la formation du 22 mars 

Séance pédagogique du 23 mars

Nouvel événement : Hackathon éducation numérique à Paris

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com