Ce programme se veut ouvert et collaboratif : les ressources et actions seront conçues lors d’ateliers réunissant experts du numérique, membres de la communauté éducative, associations engagées dans le domaine de la citoyenneté, parents d’élèves…

 

Le groupe MGEN sollicitera ses militants et salariés ainsi que les adhérents. L'association DecliccS apporte d’emblée son soutien au programme et animera les ateliers de co-création avec le groupe MGEN. 

            Un appel à participation est également lancé pour l’élaboration du programme et son déploiement dans les territoires. Les volontaires qui souhaiteront s’inscrire dans la démarche en seront les « référents innovation », ils auront pour mission de fédérer les acteurs locaux, organiser des ateliers de co-construction et des actions de sensibilisations (au sein des sections MGEN, des établissements partenaires ou dans les locaux des partenaires du programme). Aucune connaissance particulière dans le numérique n’est nécessaire pour s’inscrire et participer aux ateliers de co-création (pour la phase de déploiement, les référents seront formés et accompagnés par des experts du numérique). 

            Citoyenneté, éducation, prévention des risques, santé : ces thématiques sont au cœur de l’ADN MGEN. Le groupe MGEN s’investit depuis ses origines dans toutes les formes d’innovation sociale et a contribué activement à un certain nombre d’évolutions sociales majeures (la psychiatrie hors les murs, le droit des femmes à disposer de leur corps...). Aujourd’hui, cet état esprit et ces engagements, inchangés dans leur philosophie et leurs ambitions, prennent de nouvelles formes. Ainsi, le groupe est convaincu de l’impérieuse nécessité d’enrichir les services numériques pour améliorer le bien-être de ses adhérents et de la population en général, tout en assurant la protection maximale de leur vie privée. L’innovation technologique doit s’accompagner d’une parfaite transparence sur les données collectées et d’une information claire sur leurs usages, afin que chacun puisse contrôler le partage de ses informations personnelles.

            C’est pour répondre à ces enjeux que le groupe MGEN a décidé de lancer un programme d’éducation numérique qui s’inscrit dans une double logique de prévention des risques – de protection de l’enfance – et d’éducation citoyenne. Ce programme se donne pour objectif de répondre aux questions relatives à l’identité numérique, à la règlementation, à la sécurité numérique et aux nouveaux usages. Il s’appuiera sur des ressources pédagogiques mises à la disposition de la communauté enseignante et proposera également des actions de sensibilisation directe des enfants par des intervenants formés à ces enjeux.

Nos partenaires contribuent également à l'éducation au numérique en mettant à la disposition de chacun des ressources et outils.

         Mutuelle de la communauté éducative, le groupe MGEN initie en février 2016, un vaste programme collaboratif d’éducation numérique à destination des publics scolaires, placé sous le marrainage d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique, afin de sensibiliser enfants et adolescents aux enjeux de la protection de la vie privée sur Internet et les aider à se prémunir des risques liés à la circulation des informations privées sur Internet.

 

L’exposition des enfants et des adolescents aux outils numériques est aujourd’hui quotidienne. Véritable opportunité en matière d’apprentissage et d’accès au savoir, l’usage exponentiel des outils numériques et des applications web pose la question d’une utilisation raisonnée et responsable. Les enfants ont ainsi souvent peu conscience des risques que comportent les contenus numériques qu'ils consomment, les rencontres qu’ils font en ligne, les objets connectés qui collectent leurs données personnelles, notamment concernant leur santé.

 

L’éducation numérique est de fait insuffisamment développée et n’a pas à ce jour suivi l’explosion des usages par les enfants des nouvelles technologies.

         Le ProgEN a vécu sa première édition de septembre 2016 à juin 2017, porté par la mutuelle de la communauté éducative MGEN. Ce programme collaboratif d’éducation numérique, placé sous le marrainage d’Axelle Lemaire, alors secrétaire d’État chargée du numérique, s’est orienté à destination des publics scolaires. L’objectif, lors de sa constitution, était en effet de sensibiliser les enfants et les adolescents aux enjeux de la protection de la vie privée sur Internet, et de répondre au besoin de formation des enseignants sur les enjeux du numérique.

 

Un an plus tard, de nombreux projets ont été menés dans les classes avec le soutien du ProgEN. Des ressources ont également été développées pour répondre aux demandes des nombreux référents innovation ayant porté le programme sur le terrain : jeux, quiz, vidéos, supports d’information… L’ensemble des actions menées entre juillet 2016 et Juin 2017 peut d’ailleurs être retrouvé ici.

 

Le ProgEN a lancé sa deuxième édition au début du mois d’octobre 2017. Son identité visuelle a évolué, pour refléter les couleurs du Groupe VYV, constitué au mois de septembre avec la réunion de 14 mutuelles et groupements membres de MGEN, Istya et Harmonie. L’ambition du ProgEN reste intacte : développer la pédagogie autour des enjeux numériques est une volonté partagée au sein du Groupe VYV tout entier. Mais pour cette nouvelle édition, le ProgEN entend élargir le public de ses actions dès janvier 2018 au-delà du milieu scolaire, pour apporter des réponses et de la pédagogie dans d’autres milieux professionnels. Pour en savoir plus, devenez vous aussi référent innovation, ou inscrivez-vous à notre newsletter !

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com

CNIL

La CNIL a notamment pour mission de "proposer des outils pratiques et pédagogiques et d'intervenir très régulièrement pour animer des actions de formation et de sensibilisation, notamment dans le cadre de l’éducation au numérique".  La CNIL mettra à disposition des référents innovation des ressources développées par le collectif Educnum et apportera son expertise sur les questions de protection de la vie privée.

Go to link