Réseaux sociaux

Quels usages pédagogiques de Facebook ?

Pages : Enrichir son fil d'actualités

L’usage de Facebook peut être détourné à des fins pédagogiques.

Les utilisateurs de Facebook consultent en moyenne leur fil d’actualité 20 minutes par jour.

En « aimant » des pages d’actualités ou thématiques, nous agrémentons notre fil d’actualités d’articles enrichissant nos connaissances.

Résumé : Cette page offre des publications régulières sur les thématiques abordées lors du bac de philosophie.

Groupes : Constituer des communautés d'apprenants

Partage de ressources entre les membres, questionnaires à choix multiples, sondages ; voici quelques unes des fonctionnalités qu’offre la création de groupes. Selon les paramétrages, les groupes sont publics ou privés.

Ces espaces communautaires peuvent permettre à des étudiants de se fédérer autour d’une thématique, d’échanger des astuces, de relayer des événements, etc.

Il peut également permettre aux professeurs d’enrichir le fil d’actualité de leurs élèves.

Résumé : Un professeur de français a créé une page sur Facebook pour transmettre des consignes, des ressources, des compléments de cours à ses élèves.

Des applications éducatives

Facebook propose un large choix de jeux éducatifs dans son catalogue d’application.

Le jeu a depuis longtemps fait ses preuves en matière d’apprentissage : l’importance de l’émotion et de l’expérimentation sur la mémorisation a été largement démontrée.

Ajoutez à cela le caractère attrayant de ses jeux et le potentiel d’intérativité permettant de mémoriser durablement. 

Résumé : Ce jeu centré sur les métiers de la chimie, permet de comprendre les applications concrètes de cette matière.

Quels usages pédagogiques de Twitter ?

Twitter n’est pas en reste. Il existe de nombreux exemples d’usages pédagogiques en classe aux objectifs variés : suivre des projets d’école, parler des présentations d’élèves, poser des questions, communiquer autour de la vie de classe, diriger l’attention vers une problématique, etc.

Un puissant outil de veille et de curation

Avant toute chose, il faut rappeler que les fonctionnalités de base de Twitter permettent de suivre l’actualité de thématiques qui nous intéressent individuellement.

Initialement pensé pour un usage professionnel, la plupart des comptes sont aujourd’hui publics et les profils sont nombreux à préciser leur domaine d’expertise.

La majorité des publications sont souvent rattachées à des thématiques (via le « hashtag » - #) qu’il est possible de consulter grâce à une simple recherche.

Résumé : Avec 52 000 publications à son actif, et près de 5 000 abonnés, cette enseignante partage ses réflexions, les articles qui l‘ont intéressée et des faits marquants de sa vie de classe.

Les "twittclasses"

Ce terme générique désigne les comptes Twitter dédiés à des classes dans un but pédagogique. Généralement créés par des professeurs, ils répondent à des usages divers et à des objectifs précis : initier les élèves aux réseaux sociaux et leur transmettre les bonnes pratiques (droit à l'image, respect de la vie privée ...)

Les expérimentations pédagogiques concernent aussi bien l’enseignement primaire, que le secondaire voire le supérieur.

Résumé : Un professeur a créé un espace pour sa classe de CP. Il souhaite faire apprendre aux enfants la lecture par l’écrit, en les invitant à raconter ce qui se passe en classe, en opposition avec la démarche plus classique d’apprendre à lire avant de produire.

Résumé : Cette école du Jura utilise Twitter comme un espace de communication entre les élèves, le corps professoral et les parents. Chaque twitt est signé, engageant l’élève à s’exprimer à travers l’écriture et donc à responsabiliser ses intervention sur ce réseau social.

Résumé : Pendant un trimestre, Eric Delcroix, professeur en Master a imposé la prise de notes à ses étudiants via Twitter lors des exposés. Ceux-ci devaient ensuite être relatés dans un blog en incluant les twitts de la classe. Compléments ou redites, il décrit les atouts et les inconvénients de cette méthode à travers le témoignage de ses élèves. 

Retours d'expériences

L’application de ces nouveaux usages en classe mérite une réflexion en amont sur les objectifs à atteindre, les moyens à mettre en œuvre et les compétences de chacun.

Les nombreuses expérimentations déjà effectuées permettent de bénéficier de nombreux témoignages.

Résumé : À travers son blog, Laurence Juin, une professeur pionnière dans l’usage des réseaux sociaux en classe, soulève les questions essentielles à se poser avant d’introduire les réseaux sociaux en classe.

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com