La singularité technologique, une raison de plus pour #ProgEN

Alain Guile, référent innovation actif du ProgEN, partage avec nous sa réflexion sur les enjeux présents et futurs d'Internet et des données à caractère personnel.

 

Le 1er décembre 2016, nous avions tous été impressionnés par l'intervention de Jean-Paul Pinte, cyber-criminologue, maître de conférences à l'Université Catholique de Lille et enseignant en master dans plusieurs universités françaises et étrangères. J'avais perçu sa conférence comme une bande annonce de toutes les potentialités et de toutes les dimensions du web, pour la plupart, bien cachées aux yeux du plus grand nombre. C'était aussi comme un avertissement à ne pas être naïf des traces qu'on laisse, forcément indélébiles, et de l'exploitation de nos données personnelles, aujourd'hui, non plus assurée par des humains, mais par des algorithmes qui échangent automatiquement entre eux.  

On sait maintenant pourquoi Jacques Attali nous dit que ce n'est pas les prospectivistes, mais les auteurs de science-fiction qui ont le plus à nous apprendre sur le futur. Nous sommes déjà dans le futur !

 

Les traces indélébiles, je les avais déjà expérimentées. J'ai eu la curiosité de rechercher un billet que j'avais écrit fin 2010, sur un blog qui a fermé. Eh bien, ce billet, je l'ai retrouvé avec nostalgie ! Décidément, le web a de la mémoire.

Cette mémoire, je l'utilise maintenant pour retrouver les caractéristiques d'objets que je collectionne, et dont les sites de référence ont été fermés il y a quelques années.

 

 

L'exploitation automatique de nos données personnelles, j'en étais à peine conscientJ'avais tout de même remarqué, les bandeaux publicitaires très ciblés, surgissant en haut de presque toutes les pages que je consulte, et me rappelant avec insistance que je n'ai pas encore acheté tel ou tel objet à propos duquel je m'étais renseigné. Je remarque de plus en plus de mails publicitaires dans ma boîte, m'indiquant que je vais sûrement adorer la sélection proposée et que le temps presse.

Tout ceci m'arrive alors que je n'ai pas de compte Facebook, ni de compte Twitter, Instagram, ou autres, que j'ai désactivé mes paramètres Google le jour où j'ai découvert qu'ils mesuraient mes parcours de footing avec davantage de précision que le compteur kilométrique de mon véhicule, en notant bien mes temps de passage, avec un téléphone portable, GPS désactivé et échanges de données désactivés également... peut-être simplement par l'exploitation des données GSM ?

 

Cette exploitation automatique de nos données personnelles, mise en lumière par Jean-Paul Pinte, rappelle le concept de "Singularité technologique" popularisé par Ray Kurzweil, créateur des claviers Kurzweil, auteur de science-fiction, et, aujourd'hui, chef analyste chez Google. Dans cette hypothèse, il évoque le moment où l'intelligence artificielle, devenue supérieure à l'intelligence humaine, induirait des changements imprévisibles dans la société, et pourrait aller jusqu'à influencer nos propres choix .

Le 9 mars 2016, un super ordinateur Google battait un grand maître du jeu de Go. Aujourd'hui, beaucoup de nos achats, qui façonnent notre quotidien et l'économie de notre pays, sont "guidés".

Juste avant le premier tour de l'élection présidentielle en France, l'algorithme de YouTube, site devenu le premier moyen d'information pour un grand nombre d'internautes, semble mettre en avant les vidéos de trois candidats seulement sur les onze pour toute recherche sur le sujet. Là, ce sont nos choix politiques qui sont influencés, voire bridés.

Sommes-nous en train de perdre le pouvoir sur nos vies, notre destin sera-t-il aux mains des algorithmes ?

La seule façon de garder le contrôle, c'est d'être conscient de ces enjeux. Cette conscience nous avons tous à la développer à travers le #ProgEN.

Pour en savoir plus

 

Le blog de Jean-Paul Pinte

La singularité technologique (Wikipédia)

 

La rubrique Pixels du journal Le Monde rend compte d'une étude à propos des algorithmes de Youtube

 

"La chute de l'Empire humain" ou les mémoire d'un robot, un roman de science-fiction de Chares-Edouard Bouée, réflexion à propos de l'évolution de l'intelligence artificielle et de son influence sur nos vies.

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com