Plus que quelques jours pour participer aux Trophées des Classes !

Dernière ligne droite pour soumettre  votre projet autour des usages responsables d’Internet. Vous avez jusqu’au vendredi 5 mai pour tenter de remporter le Trophée des classes !

 

Pour patienter jusqu’à l’annonce des résultats le 24 mai à la Gaîté Lyrique, focus sur l’un des thèmes que les classes peuvent choisir pour participer : La vérification des sources.

 

La vérification des sources – C’était comment avant ?

 

Rappelez-vous, il y a quelques années, on ne pouvait pas dégainer son smartphone pour vérifier une information au milieu d’une conversation. Pour les devoirs, c’était pareil : il fallait se plonger dans les encyclopédies à la bibliothèque, acheter le journal et les magazines spécialisés. Et lorsqu’Internet est arrivé dans les foyers, le temps de connexion était limité par un forfait 20h (et un modem 56k) qui empêchait toute la famille de passer ou de recevoir des appels sur le téléphone fixe (et vous n’avez pas tous des portables, on est en 1998).

Internet nous offre des possibilités incroyables, notamment celle de diffuser des informations et la connaissance à travers le monde en un clic. Les démarches collaboratives affluent : chacun est libre de donner son avis, d’enrichir la discussion et de faire part de son expertise.

De la même façon, les affirmations fausses et choquantes peuvent circuler sur le web. Certains sites reprennent les codes des sites « officiels » comme celui de ministères afin de rendre crédible une information erronée.

En janvier, les initiatives visant à protéger les internautes et lutter contre ce fléau ont été très largement relayées. Ainsi chaque utilisateur peut effectuer un signalement sur Facebook et, depuis mars 2017 en France, les utilisateurs sont prévenus que « des organismes vérificateurs », tels que l’AFP, contrôlent les contenus partagés.

Le Monde a mis en place un outil permettant de vérifier l’information en ligne, le Décodex. Il se présente sous forme de moteur de recherche, d’extension à ajouter sur le navigateur, et de robot à interroger sur Facebook. Cette initiative n’a toutefois pas entièrement convaincu : comment un média politisé peut-il « labéliser » d’autres médias de façon objective ?  Suite à de nombreuses critiques, Le Monde a dû revoir tout le modèle du Décodex afin de ne plus s’attirer les foudres d’internautes réclamant une véritable justice pour les médias.

Personne ne détient la vérité ! Choisissez des sources fiables et de confiance ainsi que des experts reconnus dans leur domaine avant de reprendre ces informations.

 

Contact

À Propos

Contactez nous pour répondre 
à vos questions : 

contact@prog-en.com